Du son au carton, les élèves du Lycée René Cassin sous le regard de Sylvie Réno

by admin

Mai 2015 à la Porte des Allemands, Metz
Photographies de Benjamin Roi

tentative12-web

tentative13-web

tentative14-web

tentative15-web

tentative16-web

tentative17-web

tentative18-web

tentative19-web

tentative20-web

tentative21-web

tentative22-web

tentative23-web

tentative24-web

Des artistes en résidence, restitution Porte des Allemands No Comments »

Tentative de revalorisation du monde, Sylvie Réno

by admin

Fresque réalisée avec les objets trouvés, ramassés par les élèves et personnels du Lycée René Cassin de Metz Patrotte.
Mai 2015 à la Porte des Allemands, Metz
Photographies de Benjamin Roi

Panoramique01-web

tentative01

tentative02

tentative03-web

tentative04-web

tentative05-web

tentative06-web

tentative07-web

tentative08-web

Panoramique02-webtentative09-web

tentative10-web

tentative11-web

Ce travail est une collaboration du Lycée René Cassin et de La Conserverie (association C’était où? C’était quand?)
Il est soutenu et suivi par Sandrine Barateig,(référent culture de l’établissement scolaire) et Anne Delrez (directrice de La Conserverie)

Ce projet a le soutien de la Région Lorraine, de la DAAC Nancy-Metz, de la DRAC Lorraine , de la ville de Metz, du LPR René Cassin et de SOCARTO

Il représente l’académie de Nancy-Metz pour le Prix de l’Audace Artistique et Culturelle 2015.
( http://eduscol.education.fr/cid72063/prix-de-l-audace-artistique-et-culturelle.html )

Des artistes en résidence, restitution Porte des Allemands No Comments »

Du son au carton et Tentative de revalorisation du monde

by admin

Sylvie Réno, les élèves et personnels du Lycée Professionnel Régional René Cassin
Un projet initié par Sandrine Barateig et Anne Delrez
Du 1er mai au 17 mai 2015
Vernissage le 30 avril à partir de 17h00
L’exposition est visible du mardi au dimanche de 14h à 18h
Porte des Allemands à Metz

du son au carton, 23
DU SON AU CARTON

Tentative 01
TENTATIVE DE REVALORISATION DU MONDE

Sylvie Réno est artiste plasticienne.
Depuis deux ans, elle parcourt fort souvent le chemin Metz-Lycée René Cassin / Marseille-son atelier.
De ce dernier sont sorties, depuis des années, de nombreuses œuvres en carton (le site de l’artiste est : http://www.documentsdartistes.org/artistes/reno/repro.html)
Grande technicienne, orfèvre dans l’art de manier ce matériau pauvre avec scalpel, cutter et colle, elle est venue au lycée en compagnon guider des mains peu expérimentées afin de donner forme à des idées naissantes. Dans l’atelier de l’artiste, installé au lycée, à portes ouvertes, chaque élève, peut à son rythme, donner de lui–même au profit de l’œuvre collective.
DU SON AU CARTON est un inventaire d’instruments de musique, d’éléments électro- acoustiques reproduis à échelle 1 : Ukulélé, batterie, table de mixage, triangle… la matière est brute, le travail visible ; chacun occupe la place qu’il désire, qu’il peut, qu’il veut.

Lors de cette résidence, l’artiste propose aussi de réactiver une autre pièce : TENTATIVE DE REVALORISATION DU MONDE
Ici, c’est chacun, tous, élèves, professeurs, agents, personnels qui participent au possible de ce projet de fresque monumentale. C’est la qualité du regard porté sur le paysage urbain qui est caution de ce travail. Répondre à l’invitation poétique de Sylvie Réno de se promener l’œil ouvert, prêt à reconsidérer le statut de l’objet « déchet », jeté, pour entrevoir en lui, matière, possibilité, couleur, forme et ainsi le récupérer.
Oui, un morceau de plastique rouge peut être le début d’une grande fresque.

Au cours de ces échanges, de ces étapes de travail, nous questionnons notre perception de ce qui nous entoure, de ce qui semble être, de ce que nous croyons, de ce qui est possible. Puis, expérimentons la réalité du faire, la précision du geste, l’énergie du produire ensemble et la grâce du donner à voir.

du son au carton, 05

du son au carton, 24

du son au carton, 12

du son au carton, 26 web

du son au carton, 22

du son au carton, 21

du son au carton, 20

du son au carton, 10

du son au carton, 09

Tentative 02

Tentative 03

Tentative 04

Tentative 05

Ce travail est une collaboration du Lycée René Cassin et de La Conserverie (association C’était où? C’était quand?)
Il est soutenu et suivi par Sandrine Barateig,(référent culture de l’établissement scolaire) et Anne Delrez (directrice de La Conserverie)

Ce projet a le soutien de la Région Lorraine, de la DAAC Nancy-Metz, de la DRAC Lorraine , de la ville de Metz, du LPR René Cassin et de SOCARTO

Il représente l’académie de Nancy-Metz pour le Prix de l’Audace Artistique et Culturelle 2015.
( http://eduscol.education.fr/cid72063/prix-de-l-audace-artistique-et-culturelle.html )

photographies © ALexIS CAMUS/ Sandrine Barateig et Sylvie Réno

L’association C’était où ? C’était quand ? a le soutien de la DRAC Lorraine, de La Région Lorraine, de la Ville de Metz, du Conseil Général de la Moselle, du Café Rubis et de La Maison BACI
L’association est membre du réseau LORA

Des artistes en résidence, La Conserverie, Sylvie Réno au Lycée René Cassin No Comments »

Sylvie Réno, Le Lycée René Cassin et La Nuit Blanche 6

by admin

Du 16 septembre au 7 octobre 2013, l’artiste Sylvie Réno s’installe au Lycée professionnel René Cassin de Metz.
Elle y coupe, colle du carton, rencontre des élèves, parle avec eux de l’Art, du temps qu’il fait, de cela qui passe, mange à la cantine.
Elle réalise in situ, la pièce LA SALLE D’ATTENTE :

Une chaise

La salle d’attente

Dans la vitrine, face aux spectateurs, contre le mur du fond, en ligne, 8 chaises.
Devant les chaises, 2 tables basses d’environ 80 cm par 50 cm par 45 cm de hauteur.
Sur les table des revues en vrac.
Le tout en carton ondulé.
C’est une salle d’attente.
Comme les chaises seront faites à partir d’un modèle très simple, c’est une salle d’attente modeste. Dispensaire, médecin CMU, officine publique, administration.
Pour certain élèves, l’école n’est qu’une vaste salle d’attente et pour tous, ce genre d’endroits évoque le temps perdu, l’ennui, l’angoisse de l’avenir, la sale attente.
Sylvie Réno

Cette pièce sera montrée le Samedi 5 octobre de midi à minuit et le dimanche 6 de 11h à 18h au public de LA NUIT BLANCHE 6, dans le hall de l’établissement scolaire.

http://www.lpcassin-metz.fr/

Ce projet est soutenu par Le Lycée René Cassin et La Nuit Blanche de Metz

Sylvie Réno et La salle d'attente No Comments »

L’exposition Le Carré des Anges à L’agora de Metz-nord Patrotte

by admin

Une exposition visible de 11 juin au 31 juillet 2013.

Après deux mois de présence, de rencontres, Jean Cerezal-Callizo présente sa récolte Messine. Plus de 230 dès.

carre 05, web

carre 08, web

carre 04, web
l’exposition

carre 06, web

carre 07, web
Des visiteurs participants

carre 01, web

carre 02, web

carre 03, web

carre 09, web
L’accrochage

carre 10, web
La photographie de famille, le soir du vernissage.

Photographies de Jean Cerezal-Callizo

Jean Cerezal-Callizo et Le Carré des Anges No Comments »

Jean Cerezal Callizo et Le Carré des Anges

by admin

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Autodidacte, diplômé en photographie publicitaire à l’International College of Photography Art de Cahors en 1994, j’explore à travers l’aventure de ma propre vie le souvenir collectif et individuel de l’existence. De cette mémoire, dans un va et vient permanent entre écriture, photographie, son, peinture, vidéo et installations qui sont les outils d’enregistrement et d’expression du “réel” que j’utilise, je réfléchis et me réfléchis dans cet espace-temps qui serait le propre de l’homme, la pensée.
Alternant un travail d’atelier avec d’autres actions en lien avec la population et le public scolaire, je tente, à l’instar d’Antoni Tapiès, et pour reprendre ses mots, « de discerner la réalité, de la fouiller, de collaborer à sa découverte et à sa compréhension » à travers des expériences et des gestes artistiques.

installation – 12 photographies numériques 18x24cm encadrées 21x29,7cm, bois

installation – 12 photographies numériques 18x24cm encadrées 21×29,7cm, bois

Douze photographies mises en cercle. Curieuse assemblée que j’ai voulu assez morbide, un peu comme si on retrouvait aujourd’hui les dépouilles momifiées des apôtres ou celles de nos ancêtres. Le public est invité à pénétrer ce cercle pour se placer en son centre et prendre alors, à travers la place du Christ dans l’assemblée, celle du vivant.

Nogent-Le-Rotrou

Nogent-Le-Rotrou

« anonymat ? » 2003-2007

« anonymat ? » 2003-2007

642 photographies? installation vidéo interactive accompagnée par une musique de Thierry Le Guern

« Anonymat ? » est avant tout un projet de relations humaines, tant dans sa réalisation que lors de la confrontation de l’oeuvre avec le public. Ce sont des photographies, rouges, de portraits de personnes au bas desquelles figure leur numéro d’immatriculation sociale. L’anonymat est traitée sur plusieurs champs.
Je propose la prise de vue comme une amorce de rupture de l’anonymat avec la personne que je photographie. Je transpose ensuite cette relation entre le public et la photographie par la présence du numéro d’immatriculation sociale qui constitue un pont entre ces deux acteurs par la prise d’informations qu’il permet : sexe, date et lieu de naissance. L’image, portrait de l’autre, devient alors parfois un jeu de miroir qui va renvoyer le public à des choses assez complexes : lui-même !
En réalisant ces portraits dans les villes ou régions d’expositions j’implique la population locale, par sa participation, à la continuité de l’oeuvre sur la question de l’anonymat. Les gens viennent voir, se voir et voir les autres dont ils savent qu’ils ont (peut-être ?) participé. Ils se cherchent et se découvrent au milieu des autres dont ils feront partie quand l’installation sera montrée ailleurs. Le « non anonyme » le deviendra.
Je reprends ce rouge dans lequel Alain Fleischer plonge « le regard des morts », cette fois sur les images des vivants , comme autant de parcelles isolées dans leur propre histoire. Rassemblées ici par ce fil(tre) rouge, « inaltérables dans le temps » parce que suspendue au-dessus de son fil dans une image photographique qui en assure l’éternité, j’offre la possibilité de consulter cette petite portion de l’humanité comme on tournerait les pages d’un album de famille. Cette interactivité est assurée par un
petit programme qui permet de naviguer dans ces 642 portraits.

CV Jean Cerezal Callizo

Jean Cerezal-Callizo et Le Carré des Anges, Le grand projet urbain de Metz Nord Patrotte Commentaires fermés sur Jean Cerezal Callizo et Le Carré des Anges

Le carré des anges de Jean Cerezal Callizo

by admin

Résidence à La Conserverie ( dans les locaux de l’Agora ) avec l’Association Cétait où ? C’était quand ?

Le carré des anges est un projet artistique, itinérant et participatif, non limité dans le temps, qui utilise la photographie. Je le conduis depuis 2010 sous les formes de résidences, d’expositions, d’ateliers, d’interventions scolaires, de réunions publiques ou privées et de participations libres à La Rochelle, Aubais, Paris, Nogent-Le-Rotrou, Montmorillon et maintenant Metz.

L’oeuvre de ce projet est composée de dés à coudre en porcelaine blanche sur lesquels figurent des photographies argentiques de portrait d’enfants présentées anonymement. (cf en bas de page Autorisation à télécharger)

C’est de cette manière que j’ai choisi de parler de la Vie, des enfants de la Vie, de ce que nous sommes, de ce que nous avons été et de ce que nous continuons d’être, de celles et ceux dont nous sommes comme de celles et ceux auxquels nous donnons la Vie.

Particulièrement approprié pour des structures qui envisagent une dimension sociale et culturelle dans leur projet, le carré des anges se développe pleinement dans les temps de rencontre qui en ponctuent le déroulement.

Il crée une passerelle indéniable à même d’inciter différents publics qui ne fréquentent pas forcément les lieux d’arts à prendre part dans un projet qui initie et développe une sensibilisation à l’Art et à la Culture.

De par son fonctionnement qui s’appuie sur différents réseaux culturels et sociaux (Associations, MJC, Maisons de Quartiers, Centres d’Art, Médiathèques, Lycées, Collèges, Écoles publiques, privées, Maisons de retraites, HEPAD, IME, Foyers occupationnels, Crèches…), le carré des anges favorise le contact et la mixité sociale, culturelle et intergénérationnelle.

En prenant appui sur l’histoire de chacun, il l’implique dans une démarche personnelle qui va progressivement dépasser le stade individuel de sa participation pour aboutir à l’évolution d’une œuvre d’art collective. Les différents temps de ce projet conduisent chacun qui participe à échanger de l’histoire qui le lie à la Vie par la photographie de lui enfant qu’il me confie.

Ainsi l’oeuvre va commencer dans les pages des albums photos de famille des personnes que je vais rencontrer. Ce sont elles qui vont apporter, par le témoignage de leur vie en image, toute l’humanité et la vie qui se dégagera de ces petits dés à coudre empreints d’être.

Différents temps et gestes sont mis en œuvre pour y parvenir. Vous les trouverez détaillés ci-après.

Si ma démarche et ce projet retenaient votre attention, je serais heureux que nous travaillions ensemble sur Metz par le biais de votre structure. À cet effet, je vous prie de vous rapprocher d’Anne Delrez qui dirige La Conserverie.

Dans l’attente de vous rencontrer,

Déroulement type :

Phase 1 (du 16 février 2013 au 3 mars 2013)

·Une réunion publique portée par la structure qui m’accueille autour de l’oeuvre préexistante ou d’une de ses interprétation.
·Au cours de cette réunion je présente le projet au public et aux représentants ou responsables des structures intéressées ou partenaires.
·Nous précisons un planning :
·une réunion relais au sein de leur structure à destination des publics qui la fréquentent pour les
rencontrer directement et les inviter à rejoindre lcda.
·des temps de présence pour une deuxième rencontre à l’occasion de la collecte des photographies.
·notes :
. les photographies papier sont numérisées et remises immédiatement à leur propriétaire
. je propose aux participants de pouvoir présenter anonymement et ultérieurement une copie de la photographie sur laquelle je vais détourer leur visage
. je leur propose de pouvoir enregistrer les histoires qui vont accompagner nos échanges à propos des photographies remises pour les diffuser de manière anonyme sous forme écrite ou sonore ultérieurement
. ils peuvent inviter des membres de leur famille, des amis à participer à ce projet. Ce sera l’occasion de vivre une expérience humaine dans les échanges qui animeront la recherche des images des êtres qui leur sont chers.
. ils signent une autorisation type (cf annexe 2)
. ils peuvent commander une copie originale des dés relatifs à leur participation pour la somme de 3 euros par dé.

Phase 2 (temps masqué)

·Je réalise dans mon atelier à Montmorillon les opérations photographiques nécessaires au transfert de leurs photographie sur des dés

Phase 3 (du 18 au 28 avril 2013)

·Dans la continuité du planning envisagé en février
·nouveaux temps de rencontre avec les publics des structures ayant participé à la phase 1
·réunion relais et temps de rencontre dans les structures n’ayant pas pu s’inscrire dans la phase 1
·s’il est possible de monter un labo photo dans une de ces structures, je peux inviter les participants à réaliser eux-mêmes les dés relatifs à leur participation.

Phase 4 (après le 12 mai – date non encore fixée)

·Exposition / Restitution globale du projet à laquelle tous les participants sont invités pour vivre
la dimension collective de l’oeuvre liée à la mémoire individuelle qu’ils m’auront confiée.
·Remise des dés commandés aux participants

Paris – Galerie Plateforme - 2010/09

Paris – Galerie Plateforme – 2010/09

Nogent-Le-Rotrou - Galerie In Situ – 2012/01

Nogent-Le-Rotrou – Galerie In Situ – 2012/01

Nogent-Le-Rotrou Maison du Tertre 2012/06-12

Nogent-Le-Rotrou Maison du Tertre 2012/06-12

Rouillé - Centre d'Art Rurart 2012/05-07

Rouillé – Centre d’Art Rurart 2012/05-07

Autorisation à télécharger

Jean Cerezal-Callizo et Le Carré des Anges, Le grand projet urbain de Metz Nord Patrotte Commentaires fermés sur Le carré des anges de Jean Cerezal Callizo

Harmonie et Monsieur Go à La Conserverie

by admin

Harmonie et M Go Commentaires fermés sur Harmonie et Monsieur Go à La Conserverie

La Nuit Blanche 4 : Harmonie et Monsieur Go

by admin

Harmonie et Monsieur Go à La Conserverie

M Go et Harmonie seront en résidence à La Conserverie du vendredi 23 au Vendredi 30 septembre

« Les contraintes imposées par le lieu et la durée de l’intervention nous empêchent de produire notre spectacle habituel (sur une scène et pendant 45 minutes).
Il s’agit aussi d’un public de passage qui devra intégrer rapidement le fait qu’Harmonie n’est pas qu’un magnétophone à bande de salon des années 60, mais une authentique star dotée d’une personnalité complexe et d’un talent remarquable.
Tout naturellement, Harmonie sera installée derrière la vitrine de La Conserverie sur un piédestal, magnifiée par son éclairage personnel.
Nous profiterons de notre résidence au Conservatoire National de l’Album de Famille pour fabriquer, avec la photographe Anne Delrez, un album d’archives, composé de photographies et d’articles de journaux, consultable sur place pendant la semaine et exposé sur la vitrine durant la nuit blanche.
On y retrouvera Harmonie, Monsieur Ma et Monsieur Go dans leur intimité, en concert ou backstage avec des amis (Harmonie et Liz Taylor, Harmonie et Frank Sinatra à Vegas…).
Nous réaliserons également un album «Souvenirs de Metz» où l’on retrouvera Harmonie, Ma et Go devant la cathédrale, dans les bois lorrains, visitant un site sidérurgique ou en compagnie de personnalités locales.
Harmonie sera reliée à un système de sonorisation installé sur la facade du batîment.
Ellle fera sans doute quelques commentaires sur sa situation, sur quelques personnages du public et des vocalises.
Monsieur Go, exceptionnellement seul, évoluera derrière Harmonie, vacant à ses occupations habituelles (préparation de bandes, réparations de cartes électronique, écriture, répétition des chorégraphies).
Il rejoindra Harmonie régulièrement, à son invitation, et jouera pour le public des morceaux extraits du spectacle.
Nous étudions également la possibilté qu’Harmonie devienne disc-jockey dans la nuit, diffusant en les commentant ses morceaux favoris issus d’un répertoire éclectique (disons des chants grégoriens au death-métal). »

Monsieur Go – Eddy Godeberge
Est diplômé des beaux-arts de Bourges et d’Aix-en-Provence.
Vidéaste, performeur et musicien.
Membre fondateur des ateliers d’artistes Cap 15 à Marseille.
Co-fondateur du label Les Disques Bien.
Musicien du groupe Tante Hortense depuis 2004.
Co-créateur de Monsieur Ma et Monsieur Go en 2007.

Harmonie et M Go Commentaires fermés sur La Nuit Blanche 4 : Harmonie et Monsieur Go