Laure Vasconi, Cité(s) dans le texte, France(s) territoire liquide

by admin

Exposition visible du 23 janvier au 28 février 2015
Vernissage le jeudi 22 janvier à 17h00

vasconi-web

France(s) Territoire Liquide, une nouvelle mission photographique sur le paysage français.
L’idée, un peu folle, a germé fin 2011 lors des discussions de quatre photographes passionnés de paysage : Jérôme Brézillon, Frédéric Delangle, Cédric Delsaux et Patrick Messina. Partageant tous les quatre une même admiration pour le projet photographique de la DATAR, mission mythique qui a marqué l’histoire de la photographie, ils se prennent à rêver de donner une suite à cette mission qui n’a eu qu’une seule édition et a pourtant livré un témoignage exceptionnel valorisant la jeune création des années 80. C’est donc dans cette lignée et avec la perspective d’élaborer une culture collective et subjective du paysage en mutation que cette nouvelle mission a été lancée. France(s) Territoire Liquide était née.

Le premier défi a donc été de créer un groupe, constitué de photographes ayant déjà une pratique sur le paysage français et l’envie de partager une vision.Pour apporter une cohérence à la production photographique du groupe, un directeur artistique a été invité : Paul Wombell

Ce collectif indépendant, affranchi de toute commande, s’est progressivement développé pour finalement rassembler 43 photographes. Chacun, selon sa sensibilité, est alors parti à la recherche de sa représentation du territoire contemporain.
La mission a duré 3 ans : un choix du collectif de se donner le temps de laisser le projet gagner en maturité avant de produire des images donnant à voir la multiplicité du territoire et sa fluidité. La création et la recherche artistiques ont ainsi été placées comme valeurs fondamentales de la mission.

Sous l’œil de leur Directeur Artistique, ces artistes ont travaillé sur ce qu’il a nommé « un territoire liquide » pour lequel les frontières sont de plus en plus difficiles à définir : Frontières géographiques, frontières entre la fiction et le réel, frontières affectives, intimes, territoires virtuels, etc dans une perception qui se veut avant tout sensible.
Dégagée de son carcan documentaire, la photographie assume ici sa dimension fictionnelle et artistique pour devenir le lieu d’une véritable mise en récit.

Les photographies du projet France(s) Territoire liquide offrent ici une vision kaléidoscopique d’un territoire quotidien soumis au prisme de l’imaginaire.

La Conserverie présente le travail de la photographe Laure Vasconi et les textes de Caroline Boidé :

« Les images photographiques jouent un rôle important dans la manière dont nous définissons notre rapport aux lieux, et plus que toutes autres, les photos de famille participent à notre définition du foyer.
Ce sont des cartes cachées qui indiquent les routes que les individus ont empruntées durant leur vie. Les raisons de voyager sont nombreuses…la migration est une expérience quasi universelle et les photographies sont faites pour voyager. Petites, légères et faciles à dissimuler, elles peuvent être emportées partout.
Le projet de Laure Vasconi aborde ces images voyageuses, des images qui ont été prises par des gens qu’elle a rencontrés et qui vivent dans la périphérie de Paris…
Elles interrogent le lieu où vous vous situez sur le territoire, le lieu où désormais, vous vivez. »
Paul Wombell

journal_1

journal_5

journal_7

à lire : les-douces-banlieues-de-laure-vasconi

Laure Vasconi :

Née en 1965, étudie l’architecture (UP 8- Paris) puis la photographie à ICP (New York), assiste de nombreux photographes de l’agence Magnum; obtient une bourse de l’AFAA (Cultures France) pour son premier ouvrage paru aux Éditions Filigranes Souvenirs du Futur dans le cadre d’un voyage en Russie.

Elle travaille pour la presse (Les Inrockuptibles, Libération, Le Monde), pour les théâtres (Odéon, Cité Internationale, Champs Élysées, pour l’Opéra de Paris, la Cité de la Musique, la Comédie Française…), avec les agences be-pôles, ldesign, textuel…

Répond à des commandes, anime des stages et des ateliers et expose régulièrement en France et à l’étranger, participe à de nombreux festivals.

Livres :
Aux Éditions Filigranes : Souvenirs du Futur, 1er Cahier Cinéma, Fictions Intimes, Merry Christmas)
Aux Éditions du Point du Jour : Faux Frère
Aux les Éditions de l’œil : Carnet de Création

Le détail des expositions et des festivals auxquels elle a participé est sur son site : http://www.laurevasconi.com/index.php?/series/cites-/


France(s) territoire liquide en Lorraine :

L’ARSENAL
JEUDI 22 JANVIER > DIMANCHE 19 AVRIL
VERNISSAGE : JEUDI 22 JANVIER à 18h30
Une exploration des territoires de l’intime et de l’universel…
L’Arsenal – Metz en Scènes accueille les travaux de six photographes du collectif. Très différents, ils sont le reflet de l’éclectisme du projet France(s) territoire liquide.
Le territoire intime de Geoffroy de Boismenu (Bretagne), Au loin, nos paysages de Aglaé Bory (Alsace), Territoire intérieur de Gilles Coulon (LanguedocRoussillon), Paris-Delhi de Frédéric Delangle (Paris), Entre 2 lieux de Marion Gambin (Île-de-France), La ligne bleue de Joffrey Pleignet (Vosges & Jura)
Arsenal – Metz en Scènes
3, avenue Ney 57000 Metz
www.arsenal-metz.fr

CCAM-SCÈNE NATIONALE DE VANDŒUVRE
MARDI 24 MARS > JEUDI 30 AVRIL
VERNISSAGE le 24 MARS à 19h00
Le CCAM a choisi de présenter les travaux de sept des quarante-trois photographes du projet France(s) territoire liquide.
Jérôme Brézillon, Thibault Brunet, Jean Philippe Carré-Mattei, Guillaume Martial, Albin Millot, Aude Sirvain et Emilie Vialet
CCAM
RUE DE PARME
54500 VANDŒUVRE-LÈS-NANCY
tel : 03 83 56 15 00
fax : 03 83 53 21 85
www.centremalraux.com

L’exposition France(s) territoire liquide 2015 en lorraine est le fruit d’un partenariat entre l’arsenal – Metz en scènes, le CCAM – scène national de Vandoeuvre-lès-Nancy et la Conserverie de Metz, sur une proposition de la Galerie Robert Doisneau du CCAM.
France(s) territoire liquide, Production label expositions. Avec le concours de laboratoire Janvier, suite logique et Gapihan encadrement. Avec le soutien du CGet et du Ministère de la Culture et de la Communication.

DSCF9629

DSCF9626

DSCF9618

DSCF9616
© Laure Vasconi

Laure Vasconi, Cité() dans le texte No Comments »