Un jardin en Espagne. Un livre de Marthe Pilven

by admin

Un livre de photographies de Marthe Pilven, avec une histoire de Marguerite Pilven et des illustrations d’Inès Pilven Kubler. Graphisme d’Hélène Bossy. Edition bilingue français-espagnol.

Espagne, été 1982 . Dans le jardin de la maison où nous passions chaque année nos vacances, mon père me tendit un étrange appareil photographique, qui avait appartenu à ma mère et donnait de minuscules négatifs : « On t’achètera des pellicules en noir et blanc…En noir et blanc c’est bien plus joli qu’en couleur. » Il avait, quand il était jeune, développé et tiré lui-même ses photographies. Alors moi aussi j’ai photographié, obéissante, les églises et les paysages de Castille que nous parcourions en famille, mais surtout le monde, plus éphémère et caché, de mes occupations d’enfant.

Extrait du livre «Un jardin en Espagne», édité par les éditions Le port a jauni, 2006 (cousu broché, 40 pages en bichromie, couverture couleur).
1000 exemplaires
15 euros
en vente à La Conserverie et sur ce site à la page Le petit magasin de La Conserverie

Marthe Pilven, Un jardin en Espagne Commentaires fermés sur Un jardin en Espagne. Un livre de Marthe Pilven

Un jardin en Espagne de Marthe Pilven

by admin

Une exposition présentée du 13 octobre au 1er décembre 2012
Vernissage le 12 octobre à 18h00

Espagne, été 1982. Dans le jardin de la maison où nous passions chaque année nos vacances, mon père me tendit un étrange appareil photographique, qui avait appartenu à ma mère et donnait de minuscules négatifs : « On t’achètera des pellicules en noir et blanc… En noir et blanc c’est bien plus joli qu’en couleur. » Il avait, quand il était jeune, développé et tiré lui-même ses photographies. Alors moi aussi j’ai photographié, obéissante, les églises et les paysages de Castille que nous parcourions en famille, mais surtout le monde, plus éphémère et caché, de mes occupations d’enfant.

…20 ans plus tard, à Paris, j’ai retrouvé les négatifs, conservés presqu’intacts dans ce fatras de choses diverses et inutiles que l’on transporte avec soi au fil des années. Les photos sont apparues sous la lampe de l’agrandisseur, un peu floues, un peu rayées ; une suite de déclics spontanés, pris en un temps très court, sans avant ni après. Puis j’ai montré ces images surgies du passé, d’abord à ceux qui en étaient : mes soeurs Inès, Blanche et Marguerite, mon frère Pierre, mes parents. Un jardin en Espagne, des petites filles françaises, passé et présent se mélangent, les mots répondent aux images.

Marthe Pilven

Livre Un Jardin en Espagne, édition bilingue français-espagnol, Le port à Jauni, 2006.

Des expositions invitées, Marthe Pilven, Un jardin en Espagne Commentaires fermés sur Un jardin en Espagne de Marthe Pilven