GASTRO +, boijeot renauld turon

by admin

Dans le cadre de la carte blanche donnée par Politique de la ville ( de Metz) à La Conserverie. Le trio devenu quatuor est revenu dans les rues du quartier de la Patrotte.

« Gastro-trottoir. Juin 2013, 48 heures, Metz, la patrotte, France.
Attention, restaurant étoilé sur le bord de la chaussée. Ils ont été gâté, par notre chef qui s’est surpassé en réinterprétant un classique du ghetto : kebab à la verticale et son velouté de roue arrière. Maintenant qu’ils se sont enfin assis à table et le ventre repu, on va pouvoir parler prospective. Le troisième volet sera « entreprenariat » ou ne sera pas. L’art c’est cool mais ça laisse toujours sur sa faim… bougez pas, on arrive.

Boys in the hood. We came with furniture, then came back with first class food seved on the pavement. Belly fool but they are still angry. This kind of starvation cant be feed with art, what they want is work (we know it sounds crazy in a suburb, but that’s 2013’s reality of the ghetto…). Dont move, we’ll be back soon ! »
boijeot renauld turon

_MG_1984

_MG_2011

_MG_2044

_MG_2088

_MG_2272

_MG_2343

_MG_2616

_MG_2569

_MG_2887

_MG_2929

_MG_2429
Photographies de Clément Martin

http://www.boijeotrenauldturon.com/

Le collectif boijeot.renauld.turon No Comments »

SPECTACLE au pont courbe

by admin

flyer spectacle

« Nous souhaitons lors de la démolition du Pont Courbe de Metz Nord, inviter la population à regarder ce moment particulier de la vie de la cité avec une regard de spectateur et donc, une participation active, celle des yeux, celle des émotions.
Le pont courbe qui sera bientôt l’ancien Pont Courbe, est aujourd’hui encore, ce qui physiquement est ressenti comme l’élément qui relie la ville à ce quartier mais aussi celui qui en marque la frontière. Bientôt il ne sera plus là, laissant alors une route continue, un regard aussi qui ne sera plus arrêté par cette structure transversale.
Si les travaux, à ce moment n’ont rien de spectaculaires puisque ce n’est pas à coup de dynamite que ce dernier va rendre l’âme, nous pensons que néanmoins, ce moment de vie de la cité est extra ordinaire. Aussi, nous nous proposons d’offrir aux habitants la possibilité de voir ce chantier comme on regarde un SPECTACLE, avec un espace pour lui, une invitation. Car, c’est un bout de leurs habitudes qui va tomber à terre, le paysage urbain va s’en trouver changer, c’est donc un rendez-vous.  »

Anne Delrez

Pour l’occasion, nous avons édité deux séries de badges que vous pouvez vous procurer chez les commerçants du quartier de LA PATROTTE, à l’AGORA, à LA CONSERVERIE ou encore le 3 juillet, à partir de 20h sur le gradin de SPECTACLE.

Le grand projet urbain de Metz Nord Patrotte, Spectacle No Comments »

Le collectif boijeot.renauld.turon

by admin

Meubles + / Septembre 2012

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (1)

80 meubles éparpillés, 3 initiateurs, les habitants.
3 jours d’atelier de construction itinérent et ouvert. paroles, repas, dons, vis et vols.
S’inviter dans l’espace public pour y déposer du mobilier à user ensemble ou à emporter.
Faire cadeau d’instants partagés, et laisser une trace que chacun s’appropriera comme bon lui semble.
Des meubles prétextes à se rencontrer, des meubles prétexte aussi à admirer le spectacle de la rue vivante,
joué par ses habitants.
Redevenir spectateur, installé confortablement dans son salon de rue.

Laurent Boijeot

Le geste simple, s’assoir et par la même contempler, et activer ce petit morceau de rue embrassée.
Éparpiller au grès table et salon, à user ou à voler.
Offrir une chaise ou un café, un étonnement ou une nécessité.
Tentative d’élévation d’un commun matériel.
Le chez nous, exprimé et revendiqué par chacun. La rue habitée, notre maison commune activée.
Rendre possible, un nous qui nous attend. Rencontrer et se faire rencontrer la ville et ces habitants.
Faire rue.

Sébastien Renauld

La Ville déroule ses rubans de bitume comme autant de tapis d’intérieur ; ses lumières, ses flux, sa décoration
en fond un salon commun à tous.
La remise à disposition de mobilier urbain éphémère réinstalle cette évidence meuble au centre des préoccupations.
Le mouvement nous fait critiques. L’arrêt nous fait spectateurs – rend les autres acteurs.

Nicolas Turon

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (5)

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (4)

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (2)

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (11)

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (12)

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (6)

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (7)

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (8)

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (10)

Collectif boijeot.renauld.turon_© Clément Martin (9)

© Photographies de Clément Martin

http://www.boijeotrenauldturon.com

Le collectif boijeot.renauld.turon, Le grand projet urbain de Metz Nord Patrotte No Comments »

Metz Mag, avril 2013

by admin

Metz Magazine, avril 2013 web

La presse, Le grand projet urbain de Metz Nord Patrotte Commentaires fermés sur Metz Mag, avril 2013

Jean Cerezal Callizo et Le Carré des Anges

by admin

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Autodidacte, diplômé en photographie publicitaire à l’International College of Photography Art de Cahors en 1994, j’explore à travers l’aventure de ma propre vie le souvenir collectif et individuel de l’existence. De cette mémoire, dans un va et vient permanent entre écriture, photographie, son, peinture, vidéo et installations qui sont les outils d’enregistrement et d’expression du “réel” que j’utilise, je réfléchis et me réfléchis dans cet espace-temps qui serait le propre de l’homme, la pensée.
Alternant un travail d’atelier avec d’autres actions en lien avec la population et le public scolaire, je tente, à l’instar d’Antoni Tapiès, et pour reprendre ses mots, « de discerner la réalité, de la fouiller, de collaborer à sa découverte et à sa compréhension » à travers des expériences et des gestes artistiques.

installation – 12 photographies numériques 18x24cm encadrées 21x29,7cm, bois

installation – 12 photographies numériques 18x24cm encadrées 21×29,7cm, bois

Douze photographies mises en cercle. Curieuse assemblée que j’ai voulu assez morbide, un peu comme si on retrouvait aujourd’hui les dépouilles momifiées des apôtres ou celles de nos ancêtres. Le public est invité à pénétrer ce cercle pour se placer en son centre et prendre alors, à travers la place du Christ dans l’assemblée, celle du vivant.

Nogent-Le-Rotrou

Nogent-Le-Rotrou

« anonymat ? » 2003-2007

« anonymat ? » 2003-2007

642 photographies? installation vidéo interactive accompagnée par une musique de Thierry Le Guern

« Anonymat ? » est avant tout un projet de relations humaines, tant dans sa réalisation que lors de la confrontation de l’oeuvre avec le public. Ce sont des photographies, rouges, de portraits de personnes au bas desquelles figure leur numéro d’immatriculation sociale. L’anonymat est traitée sur plusieurs champs.
Je propose la prise de vue comme une amorce de rupture de l’anonymat avec la personne que je photographie. Je transpose ensuite cette relation entre le public et la photographie par la présence du numéro d’immatriculation sociale qui constitue un pont entre ces deux acteurs par la prise d’informations qu’il permet : sexe, date et lieu de naissance. L’image, portrait de l’autre, devient alors parfois un jeu de miroir qui va renvoyer le public à des choses assez complexes : lui-même !
En réalisant ces portraits dans les villes ou régions d’expositions j’implique la population locale, par sa participation, à la continuité de l’oeuvre sur la question de l’anonymat. Les gens viennent voir, se voir et voir les autres dont ils savent qu’ils ont (peut-être ?) participé. Ils se cherchent et se découvrent au milieu des autres dont ils feront partie quand l’installation sera montrée ailleurs. Le « non anonyme » le deviendra.
Je reprends ce rouge dans lequel Alain Fleischer plonge « le regard des morts », cette fois sur les images des vivants , comme autant de parcelles isolées dans leur propre histoire. Rassemblées ici par ce fil(tre) rouge, « inaltérables dans le temps » parce que suspendue au-dessus de son fil dans une image photographique qui en assure l’éternité, j’offre la possibilité de consulter cette petite portion de l’humanité comme on tournerait les pages d’un album de famille. Cette interactivité est assurée par un
petit programme qui permet de naviguer dans ces 642 portraits.

CV Jean Cerezal Callizo

Jean Cerezal-Callizo et Le Carré des Anges, Le grand projet urbain de Metz Nord Patrotte Commentaires fermés sur Jean Cerezal Callizo et Le Carré des Anges

Le carré des anges de Jean Cerezal Callizo

by admin

Résidence à La Conserverie ( dans les locaux de l’Agora ) avec l’Association Cétait où ? C’était quand ?

Le carré des anges est un projet artistique, itinérant et participatif, non limité dans le temps, qui utilise la photographie. Je le conduis depuis 2010 sous les formes de résidences, d’expositions, d’ateliers, d’interventions scolaires, de réunions publiques ou privées et de participations libres à La Rochelle, Aubais, Paris, Nogent-Le-Rotrou, Montmorillon et maintenant Metz.

L’oeuvre de ce projet est composée de dés à coudre en porcelaine blanche sur lesquels figurent des photographies argentiques de portrait d’enfants présentées anonymement. (cf en bas de page Autorisation à télécharger)

C’est de cette manière que j’ai choisi de parler de la Vie, des enfants de la Vie, de ce que nous sommes, de ce que nous avons été et de ce que nous continuons d’être, de celles et ceux dont nous sommes comme de celles et ceux auxquels nous donnons la Vie.

Particulièrement approprié pour des structures qui envisagent une dimension sociale et culturelle dans leur projet, le carré des anges se développe pleinement dans les temps de rencontre qui en ponctuent le déroulement.

Il crée une passerelle indéniable à même d’inciter différents publics qui ne fréquentent pas forcément les lieux d’arts à prendre part dans un projet qui initie et développe une sensibilisation à l’Art et à la Culture.

De par son fonctionnement qui s’appuie sur différents réseaux culturels et sociaux (Associations, MJC, Maisons de Quartiers, Centres d’Art, Médiathèques, Lycées, Collèges, Écoles publiques, privées, Maisons de retraites, HEPAD, IME, Foyers occupationnels, Crèches…), le carré des anges favorise le contact et la mixité sociale, culturelle et intergénérationnelle.

En prenant appui sur l’histoire de chacun, il l’implique dans une démarche personnelle qui va progressivement dépasser le stade individuel de sa participation pour aboutir à l’évolution d’une œuvre d’art collective. Les différents temps de ce projet conduisent chacun qui participe à échanger de l’histoire qui le lie à la Vie par la photographie de lui enfant qu’il me confie.

Ainsi l’oeuvre va commencer dans les pages des albums photos de famille des personnes que je vais rencontrer. Ce sont elles qui vont apporter, par le témoignage de leur vie en image, toute l’humanité et la vie qui se dégagera de ces petits dés à coudre empreints d’être.

Différents temps et gestes sont mis en œuvre pour y parvenir. Vous les trouverez détaillés ci-après.

Si ma démarche et ce projet retenaient votre attention, je serais heureux que nous travaillions ensemble sur Metz par le biais de votre structure. À cet effet, je vous prie de vous rapprocher d’Anne Delrez qui dirige La Conserverie.

Dans l’attente de vous rencontrer,

Déroulement type :

Phase 1 (du 16 février 2013 au 3 mars 2013)

·Une réunion publique portée par la structure qui m’accueille autour de l’oeuvre préexistante ou d’une de ses interprétation.
·Au cours de cette réunion je présente le projet au public et aux représentants ou responsables des structures intéressées ou partenaires.
·Nous précisons un planning :
·une réunion relais au sein de leur structure à destination des publics qui la fréquentent pour les
rencontrer directement et les inviter à rejoindre lcda.
·des temps de présence pour une deuxième rencontre à l’occasion de la collecte des photographies.
·notes :
. les photographies papier sont numérisées et remises immédiatement à leur propriétaire
. je propose aux participants de pouvoir présenter anonymement et ultérieurement une copie de la photographie sur laquelle je vais détourer leur visage
. je leur propose de pouvoir enregistrer les histoires qui vont accompagner nos échanges à propos des photographies remises pour les diffuser de manière anonyme sous forme écrite ou sonore ultérieurement
. ils peuvent inviter des membres de leur famille, des amis à participer à ce projet. Ce sera l’occasion de vivre une expérience humaine dans les échanges qui animeront la recherche des images des êtres qui leur sont chers.
. ils signent une autorisation type (cf annexe 2)
. ils peuvent commander une copie originale des dés relatifs à leur participation pour la somme de 3 euros par dé.

Phase 2 (temps masqué)

·Je réalise dans mon atelier à Montmorillon les opérations photographiques nécessaires au transfert de leurs photographie sur des dés

Phase 3 (du 18 au 28 avril 2013)

·Dans la continuité du planning envisagé en février
·nouveaux temps de rencontre avec les publics des structures ayant participé à la phase 1
·réunion relais et temps de rencontre dans les structures n’ayant pas pu s’inscrire dans la phase 1
·s’il est possible de monter un labo photo dans une de ces structures, je peux inviter les participants à réaliser eux-mêmes les dés relatifs à leur participation.

Phase 4 (après le 12 mai – date non encore fixée)

·Exposition / Restitution globale du projet à laquelle tous les participants sont invités pour vivre
la dimension collective de l’oeuvre liée à la mémoire individuelle qu’ils m’auront confiée.
·Remise des dés commandés aux participants

Paris – Galerie Plateforme - 2010/09

Paris – Galerie Plateforme – 2010/09

Nogent-Le-Rotrou - Galerie In Situ – 2012/01

Nogent-Le-Rotrou – Galerie In Situ – 2012/01

Nogent-Le-Rotrou Maison du Tertre 2012/06-12

Nogent-Le-Rotrou Maison du Tertre 2012/06-12

Rouillé - Centre d'Art Rurart 2012/05-07

Rouillé – Centre d’Art Rurart 2012/05-07

Autorisation à télécharger

Jean Cerezal-Callizo et Le Carré des Anges, Le grand projet urbain de Metz Nord Patrotte Commentaires fermés sur Le carré des anges de Jean Cerezal Callizo

La Patrotte, tourisme en barres par Catherine Vistorky

by admin

Dans le cadre des interventions de l’association à Metz-Nord Patrotte en 2012, nous avons découvert les aquarelles de Catherine Vistorky et choisi de les éditer.

Le passage à niveau, aquarelle, 27,7 x 21 cm, août 2010.

Route de WOIPPY, aquarelle, 27,7 x 21 cm, août 2010.

Sans titre, aquarelle, 27,7 x 21 cm, août 2010.

Sans titre, aquarelle, 27,7 x 21 cm, août 2010.

La maison alsacienne, Route de WOIPPY, aquarelle, 27,7 x 21 cm, août 2010.

Sans titre, aquarelle, 27,7 x 21 cm, août 2010.

Livret de 6 cartes postales détachables
Tirage à 100 exemplaires / 3,50 €
en vente à La Conserverie et sur ce site à la page Le petit magasin de La Conserverie

Le grand projet urbain de Metz Nord Patrotte Commentaires fermés sur La Patrotte, tourisme en barres par Catherine Vistorky